5 raisons de commencer à manger des insectes dès aujourd’hui

 

« Entomophagie » : Nom féminin, pratique qui consiste, pour un être humain, à manger des insectes.


Le grillon est une des espèces d’insectes comestibles les plus populaires

Le grillon est une des espèces d’insectes comestibles les plus populaires

Les insectes et autres arthropodes font partie de la diète régulière de 2 milliards de personnes provenant d’environ 3000 ethnies dans 130 pays différents. Depuis un rapport sur l’entomophagie, publié en 2013 par l’Organisation d’Alimentation et d’Agriculture des Nations Unies (FAO en anglais), l’intérêt pour le sujet a connu une grande expansion dans le monde occidental. Ce faisant, le marché de l’entomophagie est en pleine explosion! En 2018 la valeur de ce marché était calculée à environ 406 millions de $US et les estimations prédisent que ce chiffre augmentera à  presque 2 milliards de $US avant l’an 2023!

Bref, on commence tranquillement à voir un virage de perspective sur le sujet dans les pays occidentaux et de plus en plus de gens sont prêts à déguster ce qu’on pourrait appeler la nourriture du futur! Chez AnimaNature, nous sommes aussi prêts pour ce virage alimentaire et en sommes de fervents promoteurs, c’est pourquoi nous offrons des dégustations entomophagiques!

Le nouvel engouement pour la consommation d’insectes ne sort pas de nulle part. En fait la pertinence de l’entomophagie est fondée sur diverses raisons indéniables, qui ont comme ligne directrice : le développement durable.

Pour bien expliquer et illustrer les bénéfices de l’entomophagie, voici

5 raisons pour vous de commencer à manger des insectes, dès aujourd’hui.

1.       Pour leur riche valeur nutritive

De nos jours, nous nous soucions de plus en plus de la nourriture que nous consommons, et avec raison! L’industrie agroalimentaire est un véritable titan de l’économie mondiale et, entre nous, disons que notre santé n’est pas leur priorité du tout! Les produits qu’on retrouve dans nos épiceries sont trop souvent pleins d’agents de conservation, de sucres de toutes sortes et de mauvais gras. De plus, les produits alimentaires sont souvent ultra-transformés dans un processus qui cause la perte de la majorité des nutriments d’un aliment.

Cependant, quand on parle des éléments nutritifs retrouvés dans un insecte, ceux-ci sont révélateurs et impressionnants! Voici la liste nutritive complète :

  • Très haute teneur en protéine. Jusqu’à 70% de protéines par volume chez certains insectes! C’est presque deux fois plus que le bœuf. C’est pourquoi certaines entreprises ont développé des barres protéinées à base d’insectes.

  • Une excellente source de calcium.

  • Haute teneur en fer. L’insuffisance en fer est Linsuffisance alimentaire la plus répandue en Amérique du Nord.

  • Une excellente source de fibres alimentaires

  • Contiens un ratio équilibré d’Oméga 6 et 3 qui est à 3 :1. Les Omégas 3 sont plus rares dans le monde alimentaire, mais tout autant essentiels. Dans le bœuf, le ratio Oméga 6 :3 est à 20 :1.

  • Bonne source de vitamine B12. La vitamine B12 joue un rôle important dans la fonction de notre système nerveux et dans le développement de nos globules rouges. On en trouve presque 30 fois plus que dans une même quantité de bœuf. La vitamine B12 est essentielle à la santé, mais est retrouvée naturellement seulement dans les aliments à provenance animale. C’est pourquoi manger des insectes pourrait être une excellente alternative pour les végétariens. Mais il s’agit d’un débat pour un autre jour.

 
Une soupe au tofu et à la poudre de grillons. Succulent ET extrèmement nutritif!

Une soupe au tofu et à la poudre de grillons. Succulent ET extrèmement nutritif!

 

Le premier critère à observer lorsqu’on prend une décision alimentaire est essentiellement la valeur nutritive d’un aliment. Comme vous pouvez le voir, les insectes sont définitivement un bon choix à cet égard!



2.       Pour leur faible impact environnemental

Quand celle-ci est bien exécutée, l’impact environnemental d’une production d’insectes pour la consommation humaine est minimal, voire négligeable. En bref, comparé à un élevage de bétail, un élevage d’insectes est condensé dans un espace plus petit, permet de minimiser les pertes et laisse  même place à des options de recyclage. Voici les raisons pourquoi rajouter les insectes à notre diète aura un impact environnemental.

  • Production de gaz à effet de serre

Le méthane produit par les vaches est un gaz à effet de serre 20 fois plus puissant que le dioxyde de carbone des voitures!

Le méthane produit par les vaches est un gaz à effet de serre 20 fois plus puissant que le dioxyde de carbone des voitures!

Le réchauffement climatique est un enjeu d’actualité qui est de plus en plus pris en considération. Si nous souhaitons alléger la situation environnementale, chacun d’entre nous doit faire sa part pour diminuer son empreinte écologique. La cause du réchauffement de notre planète provient essentiellement de l’accumulation de gaz à effet de serre dans notre atmosphère. Nous parlons souvent du dioxyde de carbone émis par l’industrie du transport comme exemple de destruction environnementale. Par contre, une autre source de gaz à effet de serre tout aussi importante pourrait vous surprendre; les pets de vache…

Le secteur du transport est responsable pour environ 14% de l’émission de gaz à effet de serre globale, tandis que l’industrie du bétail est responsable pour entre 14% et 18% de ces émissions!  On n’y pense par vraiment quand on achète du jambon à l’épicerie, mais la viande que l’on consomme régulièrement provient d’animaux d’élevage qui produisent de grandes quantités de dioxyde de carbone et de méthane tout au long de leur vie. Ce qui est encore plus préoccupant est que le méthane, produit par le bétail, est un gaz à effet de serre environ 20 fois plus puissant que le dioxyde de carbone, produit par les voitures!

Par contre, quand on compare la production de ces gaz entre les insectes et le bétail, les résultats sont évidents : en observant la production de gaz par kilogramme de masse corporelle par jour, un kilogramme de vache produit 0.28 gramme de méthane par jour et un cochon produit 28 grammes de dioxyde de carbone par jour. D’autre part, un kilogramme de grillon produit 0.002 gramme de méthane et 0.09 gramme de dioxyde de carbone par jour! C’est plus de 100 fois moins de gaz à effet de serre! 

  • Production d’ammoniac

Les excréments des élevages d’animaux industriels produisent des quantités phénoménales d’excréments, qui contiennent de l’ammoniac, un composé qui déstabilise l’acidité de nos sols. Pour un élevage d’insectes, l’ammoniac présent dans les excréments est moindre et ces excréments peuvent être recyclés pour multiples utilités, dont la production d’engrais

  • Pertes minimale.

L’industrie du bétail nécessite d’énormes quantités d’eau et de grain tous les jours. Lorsqu’une vache mange, seulement une partie est retenue dans l’organisme. Le reste est utilisé pour produire de l’énergie ou est simplement perdu. Quand un insecte mange, la quasi-totalité de l’aliment est dédiée à la croissance. En chiffres, pour 10 kilogrammes de nourriture, on obtient 1 kg de vache, ou 9kg d’insecte. De plus, un mammifère a besoin de boire énormément d’eau pour contrer ses pertes constantes, tandis qu’un insecte a des besoins moindres en eau. On parle de plus de 10 fois moins d’eau consommée dans un élevage d’insectes versus un élevage bovin.

Le processus d’élevage d’insectes comme le “super vers” est simple, nécessite peu de ressources et peu d’espace! Tout ce dont vous avez besoin est: un bac, de l’avoine et des carottes!

Le processus d’élevage d’insectes comme le “super vers” est simple, nécessite peu de ressources et peu d’espace! Tout ce dont vous avez besoin est: un bac, de l’avoine et des carottes!

 

3.       Pour une solution contre la surpopulation

De nos jours, nous sommes choyés d’avoir d’innombrables options quant à nos choix alimentaires. Par contre, d’ici 2050, ces choix risques d’être moins disponibles dus à la population planétaire qui atteindra 9 milliards. Avec cette croissance rapide vers la surpopulation, d’ici dix ans, nous ferons face à un déficit calorique immense. La raison? Notre source de protéine principale (la viande) n’est pas durable.

Comme mentionné plus tôt, l’élevage de bétail nécessite une quantité faramineuse d’espace et de ressources. Dans un futur proche, nous n’aurons plus accès à ces commodités et la viande deviendra une denrée rare et dispendieuse. Avant de se rendre là, ce serait une bonne idée de commencer dès aujourd’hui à s’initier à d’autres sources de protéines alimentaires plus écologiques, comme les insectes!

 

Industrial-Chicken-Coop.JPG

4.    Pour une alternative aux élevages de masse

L’industrie du bétail et de la volaille ne cesse de pousser les limites quand il est question de rendement et d’efficacité pour répondre à la demande grandissante. Par contre, cela mène à la sévère maltraitance des animaux d’élevage, qui sont gavés et à peine gardés vivants dans des enclos beaucoup trop petits. Ce n’est peut-être pas le cas pour toutes les fermes, mais la vaste majorité, si on considère tous les pays du globe. Avec l’élevage de bétail, l’Homme tente de plus en plus de machiner le vivant en s’acharnant à pousser les limites du possible.

Les insectes sont une excellente alternative à cette problématique aussi, car ils nécessitent des soins minimaux et peuvent être élevés dans beaucoup moins d’espace!

 


5.       Pour une découverte culinaire sans pareil!

allofthem.jpg

Il y a une vingtaine d’années, pour la majorité de la population occidentale, l’idée de manger du poisson cru était absolument inconcevable. Pourtant, aujourd’hui on ne peut pas aller nulle part sans voir un restaurant qui offre des sushis! La réalité est que nous sommes plus ouvert d’esprit qu’on pourrait le croire. Ce n’est simplement qu’une question de temps avant que le même phénomène de popularité survienne avec les insectes comestibles!

Savez-vous combien de recettes sont possibles avec les insectes comme source de protéine? Absolument tout ce qui est cuisiné avec de la viande et plus! Ils peuvent même servir de collation comme des croustilles très nutrivites. Ce n’est qu’une question de bien apprêter et assaisonner l’aliment. Pour une introduction plus graduelle au monde de l’entomophagie, les insectes peuvent aussi être consommés sous forme de poudre séchée, sans perte de nutriments. Celle-ci peut aussi être cuisinée dans à peu près tout!

Des pâtes aux grillons!

Des pâtes aux grillons!

Une omelette aux grillons!

Une omelette aux grillons!

En bref, chez AnimaNature, nous croyons que l’entomophagie est une solution écologique, durable, santé, éthique, succulente et sensée. Goûtez à des insectes, vous ne le regretterez pas!

Pour ceux qui ne sont pas tout à fait prêts à s’initier à la consommation d’insectes, sachez que la transformation de l’insecte en aliment a aussi d’autres utilités majeures! Mélanger des insectes à la nourriture des poules, vaches, cochons et poissons est une solution écologique, autant qu’économique. Il est déjà possible de trouver en magasin de la moulée à chiens et chats contenant des insectes.

 
Ajouter des larves d’insectes au menu de notre animal de compagnie est une solution écologique pour rendre son alimentation plus nutritive.

Ajouter des larves d’insectes au menu de notre animal de compagnie est une solution écologique pour rendre son alimentation plus nutritive.

 

Des entreprises travaillent présentement dans le but de mettre sur pied différents processus d’élevage cycliques entre le bétail et l’insecte, dans lequel l’insecte se nourrit de déchets, puis le cochon s’en nourrit par la suite. Un excellent exemple de cet élevage cyclique est celui de la mouche soldat noire. Essentiellement, dans un élevage contrôlé, une mouche soldat noire se nourrit spécifiquement du fumier provenant d’un cochon, puis elle va ensuite servir de nourriture à ce même cochon. L’animal n’y voit que du feu et il s’agit d’un excellent recyclage de matière organique!

mealworms.jpg